mars 21, 2020

Ubac – Elisa Vix

L’ubac, c’est ce flan de la montagne qui ne profite de l’ensoleillement que trois mois dans l’année. C’est la partie la plus sombre, la plus sauvage, celle qui voit le retour des loups et l’éveil des monstres. Ubac, c’est également le huitième roman d’Elisa Vix, auteure qui m’avait littéralement retournée avec son dernier opus, Elle le Gibier (Ed. du Rouergue, 2019).  

L’ubac, donc. En plein cœur de l’hiver savoyard, Estelle a tout pour être heureuse : elle a épousé Jeremy, beau gosse ténébreux qui fait chavirer les cœurs, et ensemble, ils ont une petite fille de cinq mois, Lilas. La tranquillité de cette petite famille en apparence parfaite est mise à mal lorsque la sœur jumelle de Jeremy débarque de New-York et s’installe chez son frère. Nadia est belle, elle est froide, elle est inquiétante. Tout le contraire d’Estelle, qui est de ces héroïnes qui n’en sont pas, que l’on se surprend à dédaigner au fil des pages. Elle est plate, elle ne transcende pas, elle agace, en somme. Nadia, malgré l’inquiétude qu’elle inspire, vibre de ses mystères, de sa noirceur. L’inquiétude se mue en peur pour Estelle, qui décèle chez sa belle-sœur une violence sourde, invisible à tous et pourtant latente. Le danger rôde sous les traits troubles de Nadia, il s’insinue entre chaque ligne, entre chaque silence.  

Il y a du Philippe Djian chez Elisa Vix, dans les personnages et dans les paysages, dans l’intrigue simple et percutante. Huis clos glaçant, qui prend racine dans la gémellité trouble et perverse, marronnier ô combien familier du genre, Ubac parvient pourtant à sortir du lot. Vix signe un thriller cinématographique remarquable, un véritable page turner, bref et condensé. L’auteure excelle dans la maîtrise du suspense, elle distille la paranoïa dans chaque situation, elle évince les temps morts et les écueils d’une intrigue pourtant traditionnelle. Avec un sentiment de doute et une ambiguïté omniprésents, Ubac est une véritable réussite, malgré une dernière partie un tantinet décevante par rapport au reste. Elisa Vix, quant à elle, se hisse au sommet de la liste des maîtres du suspense francophone, à découvrir urgemment.  

 

Retrouvez ce roman chez votre libraire préféré.

Ubac d'Elisa Vix est publié aux Editions du Rouergue.
SHARE THIS STORY
COMMENTS
EXPAND
ADD A COMMENT

Défiler vers le haut